Compte à rebours !

DSCF2897

Mercredi, c’est le passage de relais. Hugo finalise, avec les élèves, leurs textes. Nous en sommes à la mise en bouche. Ces textes, il s’agit de les malaxer, de les éprouver à l’oral pour voir comment ils fonctionnent. C’est toujours une épreuve, cette affaire-là. On croit que l’écriture, c’est fini, on est satisfait, fier même de sa création et soudain, c’est la désillusion ! Ce qui sonnait bien ne marche plus. Il faut retrancher, couper dans le vif…et ça fait mal !

DSCF2913 DSCF2894

C’est à cela qu’Hugo, en douceur, prépare tous ces écrivains en herbe, au deuil nécessaire des mots aimés mais inutiles. Et cela ne se fait pas sans contestation ! Certains se battent pour conserver des répliques auxquels ils tiennent…On sent que cela ne va pas être simple !

DSCF2896 DSCF2890

Au tour de notre vaillante Youlia ! Après la mastication des mots, leur projection dans l’arène théâtrale ! Les rôles se distribuent, on tente des choses, on réfléchit aux costumes…

DSCF2971DSCF2962 DSCF2941

Il faut s’activer, la représentation est prévue dans moins de 48 heures…Ce temps, sur lequel nous avons tant disserté au cours de l’année, aujourd’hui nous fait défaut.Nos deux intervenants rappellent alors aux élèves la nécessité d’être ponctuels, désormais, pour que le travail présenté soit à la hauteur de nos ambitions…Pression, pression que tous ressentent !

DSCF2928 DSCF2959 DSCF2965 DSCF2985
Les saynètes, drôles et émouvantes, prennent vie sous les traits de Kevin, Narindra, Yasmine, Nicolas, Jérémy, Tanguy, Yanice, Jean-Clément, Leïla. Certains se révèlent, et nous étonnent.

DSCF2938 DSCF2976

Magie du théâtre qui métamorphose les grands timides en êtres lumineux et révèlent les énergies indomptables qui sommeillent chez les jeunes filles sages.

DSCF3021 DSCF3011

Mais jouer, s’exposer aux yeux de tous reste un exercice difficile et exigeant. Inlassablement, on refait, on améliore, on rythme l’affaire, on muscle le texte, comme dit Youlia.

DSCF3058
A la fin de la journée, chacun a sa mission, qui a la nuit pour réécrire son texte, qui est chargé des accessoires, qui de la musique…Les heures s’égrènent dangereusement…Arrivera-t-on au bout de cette course contre la montre ?

DSCF3050 DSCF3049

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s