Le temps tragique dans le théâtre contemporain, comment s’exprime-t-il ? Les Culs de Plomb…suite et fin…

Nous sommes désormais entrés de plain pied dans l’analyse. Les éclairages de l’auteur ont permis de mieux comprendre les enjeux de la scène, les relations entre les personnages et cette approche particulière de l’espace-temps que révèle aussi la mise en scène en plateau nu.

A terme, les élèves vont rédiger un commentaire composé sur la scène. Nous tentons donc, à partir des remarques de chacun, des relevés et de leur analyse, d’organiser le propos et de dégager une problématique.

La difficulté tient justement dans la temporalité. Le personnage de Claire lit un journal intime. Elle devrait être seule. Pourtant, Alex est là et incarne la parole successive de sa mère, son père, et sa propre parole adolescente. Il traverse littéralement son histoire en en prenant possession à la fois physiquement et dans les mots. Le temps d’Alex nous paraît donc au cœur de la scène.

On en profite pour revoir des notions clés: le retour en arrière, analepse en littérature, et la question du rythme que certains élèves ont abordée lors du travail français-mathématiques.

En effet, cette scène est un temps de pause durant lequel l’énigme que représente le personnage principal ouvre ses possibles et tend au spectateur des fils qu’elle lui propose de tisser. Le passé, donc, surgit dans le présent de la scène et du personnage de Claire, un passé éclairant (é-Claire -ant) le présent.

Ce récit rétrospectif connaît cependant un tempo à double niveau. Le journal d’Alex se tient sur onze ans, de seize ans à vingt-sept ans et, pour nous, lecteurs, ne « dure » que quelques pages. Adrien identifie le sommaire, ce procédé qui consiste à condenser le temps en littérature. L’effet est saisissant, Nicolas le dit: « c’est comme si on voyait sa vie en accéléré ! ».

Cependant, une réplique ponctue le déroulé de ces années, une date…sans année, donnant au contraire le sentiment que le temps s’est figé, que nous sommes du côté de la pause narrative.

C’est cette tension entre deux rythmes temporels qui s’opposent qui commence à nous interroger car l’on sent bien qu’ils forment une partition qui permettraient de déchiffrer Alex…

Ne dévoilons pas trop la pièce, ni même nos observations !

Il suffira de dire qu’au terme de deux séances, riches et denses, nous sommes parvenus à établir les problématiques suivantes…

qplomb

Tout ce travail a permis de mettre en place et d’organiser les éléments de réflexion sur la scène. Nous avons confronté les plans proposés par les élèves, les avons commentés, améliorés ensemble, tout est en place pour se lancer dans la rédaction d’un commentaire composé…

book_399En clôture ont été proposés aux élèves des extraits de la Mante, second volet du triptyque théâtral initié par les Culs de Plomb, une occasion de questionner le temps théâtral différemment. Dix ans ont passé. Le même personnage, Alex, devenu un peintre célèbre, ne peint que sa muse, Anna Paros. En proie à des cauchemars terribles, dépassé par sa propre violence, il part à la recherche de la mère qui l’a abandonné quand il avait 15 ans.

Nous lisons des passages des scènes 2 et 6 faisant écho à l’immobilité, déjà évoquée dans les Culs de Plomb étudiée, et à ce qui reste de soi dans l’absence. C’est le dernier quart d’heure. Cette lecture arrive au terme d’une séance qui a demandé aux élèves beaucoup d’énergie et de concentration. La séance n’était pas si facile. Cependant, lorsque Yasmine et Yanice, puis Yasmine et Adrien, font résonner les paroles d’Anna et d’Alex, le silence règne.

« C’est très bien écrit… » déclare Adrien… »C’est beau », ajoute Yasmine… »Magnifique ! », renchérit Melaaz… C’est du théâtre mais « on dirait de la poésie »…

Le temps de l’analyse et des lectures est bel et bien fini.

Demain matin, ce sera le temps de l’écriture…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s