Les Culs de Plomb…ou l’expérience du temps tragique dans le théâtre contemporain

Etape 1

Nous entamons, vendredi 23 janvier, une expérience inédite avec les élèves de Première ES-L.

Pourtant, rien d’inhabituel: la séance commence avec la lecture d’une scène de théâtre. On recueille les impressions de chacun et on se lance dans des hypothèses de lecture, des interprétations, que l’on justifie en puisant dans le texte, amassant ainsi peu à peu les pépites qui construiront notre lecture analytique.

Alors inédite ?

Eh bien oui…Parce que nos hypothèses, nos envolées interprétatives, nous allons les soumettre le mercredi suivant à Hugo Paviot, l’auteur de la pièce !

Affiche-les-Culs-de-plomb

Dans Les Culs de Plomb, Alex, 29 ans, est dans une clinique depuis deux ans. Selon les médecins, il serait subitement devenu autiste. Claire Martin,l’assistante sociale, s’interroge sur la planète étrange dont Alex parle incessamment et qu’il dit avoir découverte. Il finit par s’enfuit de la clinique et, accompagné de sa fiancée, Delphine, se rend dans le désert algérien.

La scène qui nous occupe s’intercale entre deux scènes de désert. Elle mêle le présent de Claire Martin et les passés successifs d’Alex, incarnés par le personnage lui-même. La question du temps s’exprime alors à plusieurs niveaux. Tandis que le présent paraît presque se dilater, le passé, lui, surgit, et s’accélère de manière vertigineuse pour enchaîner sans répit toutes les étapes fondamentales de la vie d’Alex, étapes ordinaires de la vie d’un adolescent, jeune homme puis jeune adulte jusqu’à ce qu’un événement vienne immobiliser Alex et le figer littéralement dans le temps.

Les remarques fusent, on se questionne sur la distribution de la parole, les motivations des personnages, leurs liens, on interroge leurs échanges et les mots qu’ils emploient, bref, nous menons une véritable investigation littéraire.

En fin d’heure, Nicolas et Yasmine propose leur vision d’une mise en scène possible…

DSC_1210DSC_1211Mais au terme de cette séance passionnante, LA question qui émerge est celle qui brûle les lèvres de tous les élèves en cours de français qui, parfois, regardent d’un air un peu moqueur la prof s’exalter : l’auteur a-t-il vraiment pensé à tout ça ?!!!

Réponse au prochain cours avec…Hugo Paviot !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s