Fragmenter le Temps pour mesurer le travail irréversible de l’Histoire..

Saut dans le temps, justement ! Nous passons de l’Antiquité grecque à l’Allemagne du XXème siècle…en avant pour Bertold Brecht et la Vie de Galilée !

Les élèves travaillent par groupes sur différentes scènes de la pièce. Leur mission ? Repérer la date et le lieu, s’interroger sur les enjeux des personnages, la manière dont la théorie de Galilée est accueillie et, plus globalement sur les intentions du dramaturge, Brecht.

La séance est très productive: peu à peu, la salle se fait bruyante mais un bruit qui fourmille de pensée en action ! Très vite, le conflit entre la Science et l’Eglise est évoqué et c’est l’occasion de débattre sur la place de l’Eglise à l’époque et surtout sur la place qu’elle donne à la vérité scientifique.

Des voix s’élèvent, Marine et Félix sont en pleine discussion sur une question majeure de l’œuvre: jusqu’où faut-il aller pour faire éclater une vérité ? Doit-on, au péril de sa vie, de celle de ses proches, se battre coûte que coûte même si le combat paraît perdu d’avance ? Ou peut-on choisir de se taire pour préserver son existence et celle des siens ? Ce n’est pas si simple, s’affrontent intérêt collectif et intérêt individuel…L’échange est riche et méritera d’être poursuivi en classe entière !

Voici le fruit de toutes ces réflexions…brecht 1brecht 2brecht 3Brecht 4brecht 5

Bertolt-Brecht

Qu’apporte la fragmentation temporelle au théâtre ? C’est ce que nous verrons lors de notre prochaine séance avec la complicité de Bertold Brecht  !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s