Tratando de hacer una obra que cambie el mundo…

Le vendredi 7 novembre, tous en route pour le théâtre Paul Eluard à Choisy le Roi.

Nous poursuivons notre découverte du théâtre sud-américain. Après l’Uruguay, le Chili !

IMG_7673La jeune compagnie Re-Sentida propose aux spectateurs un spectacle déjanté sur le sens même du théâtre. L’histoire est simple. Un gouvernement très autoritaire a pris le pouvoir, les comédiens décident alors de se retirer du monde pour créer LA pièce qui va tout changer.

Quand nous arrivons dans la salle, quatre ans se sont écoulés. Et les idées partent en vrille…

101759144650be4b1d6bb3f1Pour réveiller les spectateurs, faut-il les provoquer, les choquer ? Confronter Jean-Claude Vandamme à de jeunes Africains mourant de faim ? Faut-il se lancer dans des discours intellectuels à n’en plus finir ? Marcel Duchamp…art ou fumisterie ? Que signifie encore résister au théâtre ? Toutes ces questions nourrissent la pièce et interrogent aussi les relations humaines qui se sont nouées entre les différents comédiens. Rapports de pouvoir, de classes, misogynie, rien n’est épargné au spectateur qui, tour à tour, s’attache au personnage qui le débectait une minute plus tôt.

Le huis-clos crée cette tension électrique entre tous. Pour la troupe, le temps s’est figé pendant quatre ans. En témoigne ce personnage qui, absurdement, pendant tout le début de la pièce, trône sur les toilettes sans bouger.

Leur seul lien tratando_001avec le monde extérieur est un colis qui leur apporte nouvelles et nourriture sans qu’on en connaisse le véritable lien avec la vérité. Mais pendant que le temps des comédiens est resté suspendu, la vie au dehors a continué. Les choses ont progressé et tendent vers une société presque idéale.

Ce renversement inattendu amène alors à une nouvelle interrogation. Qu’est-ce que l’engagement ? Se retirer du temps présent pour mieux le raconter et dénoncer ses injustices ? Rester au contraire dans son temps et résister de l’intérieur ?

21482-tratando-laresentida__rodrigoorozco4

Au final, les personnages renoncent à revenir dans le temps de leur société, leur décalage temporel, comme celui d’un aventurier d’un film de science-fiction, les en empêche. Ils s’enferment dans le temps fictionnel, une fiction dont ils ne sont plus seulement les acteurs, mais aussi les personnages.

Alors, pour nous, spectateurs, quel effet aura eu le temps de cette pièce sur notre idée de la résistance ?

Une chose est sûre, du temps, il en faut pour digérer cette création car ses effets se mesureront sur la durée…

Et pour vous mettre l’eau à la bouche, un petit extrait du spectacle…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s